Teresma

Le carnet s’intéresse à l’histoire des produits du terroir, à leur lieu de production et de circulation, dans l’histoire longue. Depuis une vingtaine d’années, les produits des terroirs ont suscité l’intérêt croissant des sciences humaines et sociales (sociologie, ethnologie, géographie, économie, histoire…). Dans la tradition initiée depuis le XIXe siècle par Paul Vidal de La Blache, la géographie a depuis longtemps évoqué ces productions locales comme autant d’éléments constitutifs de l’identité du territoire français et de sa diversité. Les analyses les plus récentes dans cette discipline ont cependant conduit à mettre aussi en avant l’importance des marchés dans la mode des produits de terroirs. Le dynamisme actuel de ce domaine de recherche émergent reflète la place prise par ces produits dans les consommations et le discours médiatique. De nombreuses études se sont intéressées à leur histoire, à leurs modes de production, de fabrication et de valorisation, ou bien encore à leur place dans les cuisines régionales. Toutefois, ce rôle central de l’espace dans le succès de ces produits n’a pas été encore interrogé dans la longue durée. Loin d’être une création du XXIe siècle, ni même du XXe siècle, avec la mise en place légale des appellations d’origine contrôlée, la valeur ajoutée procurée aux produits alimentaires par leur lien à un territoire apparaît au moins dès le Moyen Âge. Teresma est donc un projet de recherche pluridisciplinaire, international et diachronique pour essayer de mieux comprendre comment ces produits dits de terroir permettent à des espaces locaux, parfois isolés et sans potentiel apparent, de s’insérer dans des espaces et des marchés au niveau régional, national voire international. Les réflexions initiées par ce projet de recherche visent à fournir des outils d’analyse et des ressources patrimoniales aux acteurs des filières agro-alimentaires et aux décideurs locaux afin de développer l’articulation entre héritage et développement économique. Dans les filières de qualité, la localisation et l’ancrage historique des produits sont des outils d’innovation et de promotion sur les marchés, dont l’Aquitaine notamment peut tirer avantage. Ce projet scientifique vise à analyser en détail les relations complexes que les produits des terroirs entretiennent avec les différents espaces, du local de la production jusqu’à l’international du commerce du XVIe siècle à nos jours.